f

hirake nihongo

(Cette suite de leçon est à utiliser avec le manuel d'apprentissage du japonais Hirake Nihongo. Et se combine avec le cours Analyse et exercices de japonais à l'INALCO. Les Sources de l'article et les liens pour acheter les manuels se trouvent en bas.)

Unité 1 

1-1 Proposition A + と Proposition B

Proposition avec と marquant une condition qui entraîne toujours le même résultat.
Si A se passe alors B a forcément lieu.
Attention aux conditions d’utilisations de to :
Il suit la forme neutre atemporelle. A travers les 4 premiers exemples, vous verrez les quatre cas possibles, en fonction du type de proposition.
Il n’est jamais suivi dans la proposition B de l’expression de sentiments personnels du locuteur : pas de désidératif, pas d’impératif, ni d’invite, ni autorisation, etc.

Traduction des exemples :

Si on met de l’argent, il sort du café.
Quand il fait beau, on voit le Mont Fuji.
Quand la chambre est propre, c’est agréable.
Si c’est une bonne explication, on comprend facilement.
Si vous allez tout droit vous trouverez un pont.
Si c’est bruyant, on ne peut pas travailler.
Si c’est calme, on peut bien dormir.

 

1-2 Proposition négative suivie de と : expression d’un avertissement.

Les conditions d’utilisation sont les mêmes que celles du point précédent, mais la proposition A est à la forme négative. « Si on ne fait pas A, B se produira ».

Traduction des exemples :

Si tu ne te dépêches pas de te lever, tu vas être en retard.
Si tu travailles tard comme cela, tu vas te fatiguer.
Chin, si tu ne te dépêches pas, tu vas rater ton shinkansen, non ?
Si tu passes ton temps à t’amuser, tu ne pourras pas entrer à l’université tu sais !

 

1-3 Suffixe verbal たら pour indiquer une condition temporelle, projetée dans le futur. « quand A aura eu lieu, B… »

Traduction des exemples :

Quand les examens seront finis, faisons une fête.
Quand ce sera les vacances d’été, j’aimerais aller à la mer.
Quand tu seras arrivé à l’hôtel, appelle-moi s’il te plaît.

 

1-4 なら
Proposition A なら proposition B.

なら se place derrière la forme neutre des verbes ou des qualificatifs en –i. Il suit les qualificatifs en –na (しずかなら). On peut le trouver derrière un nom. L’utilisation de なら dans les cas proposés ici suppose que le locuteur dispose d’informations préalables sur le sujet dont il est question (de ce point de vue, le premier exemple n’est pas clair, passez tout de suite aux suivants). On le traduira donc souvent par « puisque… » ou « si » (voir unité 2).

Traduction des exemples :

Puisque/ Si tu t’achètes un ordinateur, je vais te donner l’adresse d’un bon magasin. (exemple foireux)

– J’ai mal à la tête.
– Si tu as mal à la tête, essaie ce médicament.

Tu ne rentres pas dans ton pays pour les vacances d’été ? Puisque tu ne rentres pas, voyageons ensemble !

– Chin est-il là ?
– Chin ? Chin, il est reparti tout à l’heure.
Remarque : dans cette répartie, le チンなら revient à une thématisation très forte : « s’il s’agit de Chin, … ».


Unité 2

 

2-1 Suffixe -ば

Exprime l’hypothèse. Si….

Construction avec un verbe :
1 er groupe : base en –e +ば 書く 書けば
2 ème groupe : radical + れば 見る 見れば
Irréguliers
する すれば
くる くれば

Construction avec un qualificatif en –i :
On enlève le –i et on ajoute ければ 大きい 大きければ

Attention : Derrière un qualificatif en -na ou un nom, pas de suffixe ば. Il est remplacé par なら.
かんたんなら si c’est simple…
きょうかしょなら si c’est un manuel…

Le sens n’est pas le même que dans l’unité 1. Il n’est pas besoin ici que le locuteur est une information préalable. Il s’agit simplement de l’expression d’une hypothèse.

Remarque : dans le cas d’une hypothèse négative, on part de la forme en ーない des verbes et en -くない des qualificatifs en –i. On est donc ramené au cas des qualificatifs en –i.
食べない     食べなければ
新しくない    新しくなければ
かんたんではない かんたんで〔は〕なければ (les propositions N+です ou qual. en na +です sont ramenées au cas des qualificatifs en –i à la forme négative).

Traduction des exemples :

Si le professeur parle lentement, les étudiants comprennent.
Si le prix est élevé, je n’achète pas. Si ce n’est pas cher, j’achète.
Si tu n’aimes pas le nattô, tu peux le laisser.
S’il pleut demain, nous ne pourrons pas faire de barque.
Si on utilise un ordinateur, on peut faire le travail facilement. Si l’on n’en utilise pas, c’est dur.
S’il fait beau, j’irai à la montagne dimanche. S’il ne fait pas beau, je resterai chez moi.
Si tu as du temps, aide-moi un peu s’il te plaît. Si vous êtes étudiant, vous avez une réduction.

Remarque : la distinction entre la forme en -たら au sens de la condition et le suffixe ーば est quasiment impossible du point de vue sémantique. Mais たら est privilégié à l’oral (il peut d’ailleurs se mettre derrière le suffixe en -ます sous la forme -ましたら quand on veut marquer la politesse.

2-2 Verbe-ても /Qual. en -iーくても/ N ou Qual en -na でも « Même si … »

Cette construction exprime la concession très forte. (litt. « même en faisant ceci… » « même si… »)

Traduction des exemples :

Même s’il pleut demain, je vais / j’irai à la montagne.
Même si c’est bon marché, je n’achète pas.
Même si cela me déplaît, je dois faire ce travail.
Même un bon boulot, je n’en ai pas envie en ce moment.

– Est-ce que vous comprenez si je parle lentement ?
– Non, je ne comprends pas même si vous parlez lentement.

– Est-ce que tu regardes la TV sans étudier si tu n’as pas de cours ?
– Non, même si je n’ai pas de cours, je travaille chez moi.

Même si le problème est difficile, Chin pourra sans doute le résoudre.

– Si c’est un bon dictionnaire, tu l’achèteras ?
– Non, même un bon dictionnaire, je ne l’achèterai pas parce que je n’ai pas d’argent en ce moment.

 

2-3 どんなに ou いくら + Verbe-ても /Qual. en -iーくても/ N ou Qual en -na でも

Quel que soit, « avoir beau faire quelque chose »…..Opposition entre l’intensité d’un effort, ou le degré d’une qualité, et un résultat paradoxal.
Il s’agit d’une utilisation particulière de la construction en –ても vue dans le point précédent.

Traduction des exemples :

J’ai beau faire des exercices, je ne progresse pas. (quels que soient les exercices que je fais…)
Quelle que soit la chaleur, je me sens bien./ je ne souffre pas./ ça va.
Quelles que soient les difficultés, je ne baisse pas les bras.
Quel que soit le degré de piquant d’un plat, je peux le manger.


Source des leçons sur le Hirake Nihongo :

Vous pouvez retrouver les fiches sous forme de pdf/word sur les sites de :

 

Concernant les livres, ils sont disponibles dans les boutiques parisiennes de :




https://i1.wp.com/www.japonologie.com/wp-content/uploads/2016/08/hirakelecon18.jpg?fit=634%2C480https://i1.wp.com/www.japonologie.com/wp-content/uploads/2016/08/hirakelecon18.jpg?resize=150%2C150RelidGrammaire18,hirake,ireru,leçon,narimasu,nihongo,oishiku,osake,sukoshi,おさけを少し入れるとおいしくなります,第18課f (Cette suite de leçon est à utiliser avec le manuel d'apprentissage du japonais Hirake Nihongo. Et se combine avec le cours Analyse et exercices de japonais à l'INALCO. Les Sources de l'article et les liens pour acheter les manuels se trouvent en bas.) Unité 1  1-1 Proposition A + と Proposition B Proposition...Guides sur la culture, la langue et l'histoire du Japon.