Les Jeux olympiques de Tokyo auront finalement lieu à la fin de juillet 2021

Les fédérations internationales d’athlétisme et de natation avaient ouvert la porte au fait de décaler leurs Mondiaux 2021 d’un an, pour laisser de la place aux JO.
Les fédérations internationales d’athlétisme et de natation avaient ouvert la porte au fait de décaler leurs Mondiaux 2021 d’un an, pour laisser de la place aux JO. PHILIP FONG / AFP

A un an près, ce seront quasiment les mêmes dates. Le Comité international olympique (CIO) et les organisateurs des Jeux olympiques (JO) de Tokyo ont annoncé, lundi 30 mars, que la compétition aura finalement lieu du 23 juillet au 8 août 2021.

Le rendez-vous olympique était initialement prévu du 24 juillet au 9 août 2020. Mais en raison de l’épidémie mondiale due au coronavirus, le CIO, en lien avec les organisateurs japonais, avait pris, mardi 24 mars, la décision inédite de le reporter d’un an. Sans préciser quand exactement les JO se tiendraient en 2021.

Depuis l’annonce de ce report, plusieurs calendriers possibles avaient été évoqués. « Avant ou pendant l’été 2021 » : à la veille de consulter, jeudi 26 mars, l’ensemble des 33 fédérations internationales sportives présentes aux JO, puis le lendemain les comités nationaux olympiques, le président du CIO, Thomas Bach, avait assuré que « toutes les options [étaient] sur la table ».

En fin de semaine dernière, la gouverneure de Tokyo, Yuriko Koike, avait mis, quant à elle, en avant l’option du printemps 2021 pour éviter les gros pics de chaleur que subit la capitale nippone l’été.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Jeux olympiques de Tokyo 2020 : du déni au report

Les qualifications déjà acquises pas remises en cause

Mais cette dernière solution aurait posé des problèmes de calendrier pour un certain nombre de sports pour lesquels le printemps est une période cruciale en matière de compétitions. « Reporter les Jeux olympiques, ce n’est pas comme décaler un match de football au samedi suivant », avait prévenu Thomas Bach.

Le report à l’été 2021 aurait également pu poser quelques soucis, car les Championnats du monde d’athlétisme étaient prévus en août 2021 aux Etats-Unis et ceux de natation durant l’été 2021. Mais, avant même que le CIO ne décide du report, World Athletics, la fédération internationale d’athlétisme, et la FINA, celle de natation, avaient ouvert la porte au fait de décaler leurs Mondiaux d’un an, pour laisser de la place aux JO, rendez-vous immanquable pour leurs athlètes.

Dans la foulée des annonces du CIO, World Athletics a d’ailleurs confirmé lundi le report des Mondiaux d’athlétisme d’Eugene (Oregon, Etats-Unis) en 2022. Ils devaient initialement se dérouler du 6 au 15 août 2020. La date exacte reste encore à définir.

Le report d’un an des JO n’aura, en tout cas, pas de conséquences pour les sportives et sportifs qui avaient déjà décroché leur qualification pour fin juillet 2020 : elles et ils le restent pour 2021. Réunis en téléconférence le 26 mars, les responsables du CIO et ceux des fédérations internationales concernées par les Jeux d’été avaient arrêté ce principe de base.

Lire aussi Calendrier sportif, village olympique… Le casse-tête du report des Jeux olympiques de Tokyo

Notre sélection d’articles sur le coronavirus

Le Monde

Source : Le Monde.fr

Partagez !

Laisser un commentaire