Au Japon, les entreprises adoptent une appli pour leurs employés célibataires

Enquêtes au long cours et séries de mode spectaculaires, portraits fouillés et bonnes adresses… Chaque dimanche, retrouvez le regard décalé de « M Le magazine du Monde » sur l’actualité et le style en vous inscrivant à sa newsletter.

Extrait d’une publicité pour l’application de rencontre entre salariés Aill goen. Extrait d’une publicité pour l’application de rencontre entre salariés Aill goen.

La pandémie de Covid-19 pèse sur les célibataires en quête d’amour. Une charge qui inquiète les entreprises japonaises pour lesquelles une vie privée épanouie des salariés est généralement synonyme de travail bien fait. Début janvier, 796 d’entre elles, dont le géant des télécommunications NTT DoCoMo, la banque Mizuho, la compagnie aérienne All Nippon Airways ou encore le quotidien Mainichi Shinbun, ont cédé aux avances d’Aill goen, une application de rencontre d’un nouveau genre. Fonctionnant sur l’analyse des goûts des utilisateurs et l’optimisation de leurs choix pour éviter les erreurs, celle-ci met en relation les seuls employés de ces entreprises.

Au Japon, convoler est un signe de reconnaissance. « Ne pas être marié reste un échec », explique la sociologue Muriel Jolivet.

En décembre, 76 % des utilisateurs avaient pu organiser des rendez-vous, selon une enquête d’Aill, la start-up basée à Tokyo à l’origine de l’application. « Je voulais créer une plate-forme permettant aux employés d’atteindre plus facilement un équilibre entre vie professionnelle et vie privée, ce qui, dans le même temps, stimulerait la croissance de l’entreprise », explique China Toyoshima à l’agence Kyodo. La dirigeante d’Aill a eu l’idée de l’application en 2018. A l’époque cadre d’une entreprise du secteur de la pharmacie, la trentenaire est pressentie pour une promotion et s’inquiète pour sa vie personnelle.

Une intelligence artificielle au service des célibataires

Au Japon, la majorité des femmes occupant des postes à responsabilité est célibataire et n’a guère l’occasion de ­chercher un partenaire. « Les entreprises veulent que leurs employés fassent preuve d’initiative. Les salariés sont fatigués en raison de la surcharge de travail et n’ont pas le temps de s’occuper de leur vie personnelle », ajoute-t-elle. Avec le Covid-19, la situation ne s’est pas améliorée, et « les employeurs s’inquiètent de la santé mentale de leurs salariés, le plus souvent confinés chez eux sans aucune interaction physique ».

Aill goen fonctionne avec une intelligence artificielle (IA). Les fonctionnalités incluent un tableau détaillant la compatibilité des futurs couples et une barre affichant le niveau d’appréciation d’un partenaire potentiel calculé selon l’évolution des conversations. Se comportant comme un ami de confiance, l’application n’hésite pas à intervenir dans les échanges de textos pour suggérer à l’un des membres de solliciter un rendez-vous. Elle propose aussi des questions à poser pour faciliter les conversations et des idées quand les discussions s’embourbent.

Il vous reste 50.55% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Source : Le Monde.fr

Partagez !

Laisser un commentaire